expos

HAROON MIRZA

Après Anthony McCall, Simone Decker, Les Frères Chapuisat, Jeppe Hein et raumlaborberlin, Le Grand Café invite l’artiste anglais Haroon Mirza à investir le LiFE avec un projet inédit.

Ses installations poétiques et expérimentales interrogent notre société à travers les sons qu’elle produit et la façon dont nous les appréhendons, entre science et affects. Haroon Mirza compose ainsi des œuvres en forme de collage et de boucle à partir de musique populaire ou savante, de vidéos diffusées sur Internet, mais également d’objets du quotidien, de mobilier vintage et d’éléments technologiques : haut-parleurs, amplificateurs, LED colorés, micros, projecteurs, etc.

Il les détourne en créant des installations sonores et visuelles immersives dans lesquelles le visiteur expérimente de nouvelles perceptions physiques : ses œuvres créent leurs propres sons, hors du réel et sont composées essentiellement de flux électriques générant des pulsations sonores et lumineuses.

Placé sous tension, l’espace devient alors un champ de résonance propre à l’expérimentation des sens et de la mémoire. Jouant des propriétés acoustiques de cet ancien abri pour sous-marins tout comme celles du Radôme, structure géodésique posée sur le toit de la base, la proposition d’Haroon Mirza aura tout d’une vibrante activation du LiFE.

Publié le 08/11/2016


Mots clés :