concerts

LE JAZZ ET LES GANGSTERS

Que seraient devenus D. Ellington, L. Armstrong, Earl Hines ou King Oliver sans les gangsters qui les employaient ? Dans les clubs qui proliférèrent pendant la Prohibition, ils assurèrent la sécurité de l'emploi nécessaire à la constitution d'orchestres stables et à la maturation d'un style. Michel Macaire évoque la vie des musiciens de jazz ...

Publié le 19/07/2017


Mots clés :