théâtre

Les Renc'Arts

Les Renc'Arts (2017)
Au cours de 9 soirées, ce ne seront pas moins de 30 spectacles et 40 représentations par plus de 150 artistes - venant de la région, de toute la France, mais aussi d’Allemagne, Belgique, Suisse, Portugal, Australie, Amérique du Sud- qui vont colorer les rues, places et jardins de la ville d’une palette d’émotions aussi riches qu’inattendues.

Cie Tout en Vrac : La Cuisinière   (théâtre de rue)
Ce spectacle sera adapté pour les Renc’Arts à Pornichet en version bilingue français-langue des signes. (LSF)
Une jeune pin up, qui tout droit sortie d’un magazine des années 50, s’affaire autour des fourneaux. Dans sa quête de la perfection, elle souhaite réaliser pour son amour de mari, la meilleure des tartes choco-caramel meringuée sur son lit de compote de pommes. Mais voilà, soudain  en un tour de main, la farine se tamise, les œufs se battent, le caramel flambe et la recette tourne au vinaigre. C’est à croire que le fouet électrique, le robot ménager et le four à chaleur tournante diaboliques se sont alliés pour faire capoter cette preuve d’amour culinaire et transformer sa douillette cuisine en champ de bataille. Seule face à cette machination, elle devra lutter férocement pour parvenir à conserver son statut de parfaite femme d’intérieur et ne pas finir en rôti dans cet enchaînement de gags et de rebondissements loufoques. Une joyeuse farce théâtrale, qui prend une autre dimension dans cette version adaptée en langue des signes, à vivre en famille.

Claire Ducreux : Silencis    (danse / théâtre de rue) (création 2017)
Prenez une pincée de Chaplin, saupoudrez de tendresse et vous obtiendrez un petit bout de femme, Claire Ducreux,  de grands yeux expressifs où se mélangent bienveillance, douceur et mélancolie. . Silencis, sa dernière création est une invitation à respirer ensemble au rythme lent et profond de la vie. Un spectacle où elle danse autour d’un arbre, non, elle danse avec l’arbre et fait corps avec lui. La main l’effleure, le caresse, elle joue avec, se cache presque derrière, grimpe sur lui, se pose, s’allonge sur ses branches, pour finir sous une pluie de pétales de roses, adossée au tronc, sourire aux lèvres. Ici c’est le cœur qui parle. Les mots sont superflus. Un solo de danse, où grâce et sourire vont de paire. Comme pour ses précédentes créations, un moment intime et sensible, plein de délicatesse, ivre de poésie, en même temps qu’un hymne au bonheur à vivre intensément !

Label Z : Rencontre de rue.com   (théâtre de rue) (création 2017)
La séduction virtuelle a bouleversé les codes de la rencontre amoureuse et les sites de rencontres se multiplient. Les pros de l’amour nous prennent en main, à l’instar, ce soir, de ces deux coachs, spécialistes de la séduction, qui interviennent dans l’espace public, pour transformer le cercle des spectateurs, en un espace de rencontre. Avec eux le virtuel devient réel, la solitude laisse la place au partage, le silence à l’échange et le fantasme à la réalité. Les deux comédiens-clowns jouent en interaction avec les spectateurs, abordant leur sujet avec humour et sensibilité. Le burlesque des situations, avec la musique et le chant pour liant, apporte de l’imprévu à ce spectacle bienveillant, drôle, étonnant  et plein de dérision.

Cie Spectralex : Olaph Nichte   (théâtre de rue) (création 2016-2017)
Maître de conférence, détenteur de nombreux doctorats, Olaph Nichte est un scientifique déjanté et chercheur en Global Physique, toute nouvelle science visant à regrouper toutes les sciences en une seule et unique discipline, capable de mettre en équation le sens de la vie.  Précisons que sous son allure improbable avec une perruque blonde plutôt ridicule, il s’agit d’un professeur germanique qui enseigne en français, car il ne parle pas allemand et qu’il a été limogé de l’université de Köln pour faute grave. On retrouve avec plaisir, Arnaud Aymar – Paco chante la paix, l’oiseau bleu… - au travers de l’une des 762 conférences qu’il entend donner avec ce projet. Formidable orateur, il emmène les spectateurs dans un voyage cognitif plutôt délirant, mais surtout bourré d’humour, entre réalité et imaginaire.

Carré Curieux (Belgique) : Entre Nous (arts du cirque)
Sur une piste en bois, un duo à l’harmonie singulière, entonne un joli concerto pour un mât et deux corps, autour d’une discipline de cirque inédite : le mat libre. La partition a l’air aussi dangereuse que futile, mais semble réjouir les deux virtuoses, qui entonne une balade acrobatique pleine d’allégresse. Avec tendresse et dérision, ce concert physique et corporel évoque tout en mouvement, un adage souvent oublié : sans l’autre, je ne peux rien ».  Une jolie proposition, très poétique, qui réjouira petits et grands.

Publié le 07/06/2017


Mots clés : Renc'arts