théâtre

A Calais, le Channel recrée des liens

3b0560006bc1f8c4a3207a102a2993aa4bf04bd9
Depuis 1991, le Channel invente, recherche, défriche, propose, réunit et rassemble autour de la culture. A l'heure où beaucoup d'activités sont à réinventer la maison calaisienne n'abdique rien de sa volonté d'ouverture, de son exigeante générosité, de sa curiosité enthousiaste et de son engagement manifeste.

Comme ailleurs ce début de saison n'est pas tout à fait comme les autres. Il faut réimaginer un rapport au public et aux artistes différent et envisager autrement les semaines à venir. Pour tisser à nouveau le lien avec les spectateurs, un premier week-end baptisé Une rentrée célèbre les retrouvailles. L'édition 2019 de Feux d'Hiver y reprend vie au travers du film de Thomas Coninx et Antoine Crevon puis laisse la place aux artistes : des musiciens de Loo, aux conférenciers approximatifs de la cie du Dragor (Nos amis les livres) en passant par le mélange musico-acrobatique de M. le directeur dans Beethoven metalo vivace, les manèges, les complices du Tof théâtre ou le Tire-Laine en fanfares.

Expérience encore en octobre, autour de La nuit unique (2 et 3 octobre), sept heures de spectacle, avec petit-déjeuner pour un voyage inédit autour du rêve, du sommeil et de l'entre-deux. Oreillers bienvenus ! Quand l'énergique et engagée Anne Conti rencontre les mots de Fabcaro, ça donne Zoom avant, entre légèreté enthousiaste, décalage absurde et causticité bien sentie (3 et 4 octobre). Vient ensuite le temps du troisième rendez-vous avec le collectif 49701 et le nouvel épisode de leur feuilleton théâtral autour des Trois mousquetaires, résumé inclus si vous avez raté le début. C'est en ville qu'au mois de novembre les drôles de figures des Pheuillus fleuriront pour un happening automnal. La générale d'imaginaire s'empare des mots d'Amandine Dhée dans Les gens d'ici entre mots, dessins et musique pour une parole tournée vers la jeunesse, et la rencontre. Le croisement entre Simon Gosselin et Don DeLillo questionne l'époque et les formes du théâtre dans Le marteau et la faucille, comme La dispute de Mohamed El Khatib qui voit des enfants évoquer avec finesse, courage et dignité la séparation de leurs parents. Et les sept nains, La cuisinière, L'oiseau bleu ou la drôle de cérémonie d'En attendant Gus marchent plus sur le fil d'une légèreté concernée. Décembre se partage entre la cuisione d'Attorno a un tavolo par le Teatro delle ariete et son spectacle culinaire, la danse de Cristiana Morganti (Moving with Pina), l'expérience d'Être forêt par Maxence Vandevelde et sa Fabbrika adolescente ou François Morel qui jongle avec les mots de Devos. Et pour clore le trimestre, Les goguettes mettent tout le monde Globalement d'accord en musique et eavec humour. Dense et multiple, le programme entre intensité et profondeur, partage et fidélités, affirme une exigence généreuse source d'échanges et de rencontres. Bouillon de cultures.

Publié le 22/09/2020 Auteur : Guillaume B.

 

Le Channel

173 boulevard Gambetta à Calais

www.lechannel.fr

Tél.03.21.46.77.00

 

Une rentrée : du 25 au 27 septembre

La nuit unique : les 2 et 3 octobre

Zoom avant : les 3 et 4 octobre

Les 3 mousquetaires : les 17 et 18 octobre

Les pheuillus : du 2 au 15 novembre

Les gens d'ici : les 7 et 8 novembre

Le marteau et la faucille : le 7 novembre

La dispute : le 13 novembre

Et les sept nains / La cuisinère : les 14 et 15 novembre


Mots clés : Saison 20-21 Le channel