10a87c13082a1abeda2bfe9d76bffa2f824ef642
34ab9e06ebff94f3adb1137d7c3cd4fd1277fbae
906f5f84c803129abc29da378060bb9bc5c13e4c
Eaee704989b38e7b3b6544b27783b46807321027
Fermer
concerts

Rover + Theodora

Disque d’Or dès son premier album en 2013, et véritable stakhanoviste de la route avec plus de 300 concerts réalisés depuis, ROVER est de retour en 2021 avec un attendu nouveau disque “Eiskeller”, son 3ème, écrit au 4ème sous-sol d’une ancienne glacière du 19ème siècle, en solitaire. Lumineux, réconfortant, émouvant, peut-être le plus bel album.


La musique peut agrandir la vie. Celle d’une petite fille envoûtée par une VHS de Woodstock et qui découvre qu’il y a un monde insoupçonné derrière un concert de rock. Celle d’une adolescente qui écoute Leonard Cohen et Christophe dans la voiture familiale en partant en vacances à la montagne. Celle d’une jeune adulte fascinée par le hip hop queer et la musique électronique qui décide de faire de toutes les étapes de sa vie un kaléidoscope d’influences, d’images et de références. Theodora, puisque c’est d’elle dont il s’agit, ne s’est pas précipitée pour se lancer en solo. Elle a d’abord participé en tant que bassiste au projet folk Théodore, Paul & Gabriel (signé chez Belleville Music) puis accompagné en tournée la crème de la nouvelle pop française (Barbagallo, Fishbach, Hypnolove). Elle est revenue de ses expériences collaboratives et voyages autour du monde avec l’envie de raconter sa propre histoire. Elle se lance dans la production et l’écriture avec deux EP’s Let Me In en 2016 et Obsession en 2017. Pendant les deux années qui suivent, Theodora compose de nouveaux morceaux, inspirée par la démarche créative et esthétique d’autres artistes féminines, Austra et Lena Platonos en tête. Elle s’attaque à la production de ce premier long format avec à ses côtés Ambroise Willaume (SAGE) et Etienne Caylou – qui mixera l’album. Hybride et composite, la musique de Theodora n’en est pas moins homogène à l’image d’un album que l’on aborde d’un seul bloc. Soucieuse de donner vie à des morceaux à la fois mélancoliques et dansants, elle travaille sur une musique équitablement organique et synthétique. Imaginé comme une chronique de sa vingtaine par son auteure, ce premier long format est un assemblage de sentiments et de paysages sonores qui racontent l’accompli et l’inaccompli, des rêves, des rencontres et des séparations. Too Much For One Heart c’est un coeur qui déborde d’histoires qu’il ne peut plus garder pour lui et que Theodora livre au monde sous la forme de ces morceaux accrocheurs et émouvants à la production ample.

Publié le 18/10/2021


Mots clés :